Thursday, August 17, 2017 Text is available under the CC BY-SA 3.0 licence.

Jean Froissart (1337 – 1405)


Chronicler, romancer and poet from the County of Hainaut.
Page 1 of 1
Jean Froissart
Lors respondi li rois et demanda au chevalier, qui s'appelloit messires Thumas de Nordvich: "Messires Thumas, mes filz est il ne mors ne atierés, ou si bleciés qu'il ne se puist aidier?" Cilz respondi: "Nennil, monsigneur, se Dieu plaist; mais il est en dur parti d'armes: si aroit bien mestier de vostre ayde." "Messire Thumas, dist li rois, or retournés devers lui et devers chiaus qui ci vous envoient, et leur dittes de par moy qu'il ne m'envoient meshui requerre pour aventure qui leur aviegne, tant que mes filz soit en vie. Et dittes leur que je leur mande que il laissent ? l'enfant gaegnier ses esporons; car je voel, se Diex l'a ordonné, que la journée soit sienne, et que li honneur l'en demeure et ? chiaus en qui carge je l'ai bailliet."
Froissart quotes
Ce lévrier nommé Blemach…laissa le roy et s'en vint tout droit au duc de Lancastre, et luy fist toutes les contenances telles que en devant il faisoit au roy Richart, et luy assist ses deux pies sus les epaules et le commença moult grandement ? conjouir. Adont le duc de Lancastre qui point ne congnoissoit le lévrier, demanda au roy et dist: "Mais que veult ce lévrier faire?"…"Cestuy lévrier vous recueille et festoie aujourd'huy comme roy d'Angleterre que vous serés, et j'en seray déposé."
Froissart
Et scahiez que Anglois et Escoçoiz, quant ilz se treuvent en bataille ensamble, sont dures gens et de longue alainne, et point ne s'esparngnent, mais s'entendent de eulx mettre ? oultranche, comment qu'il prende. Ilz ne ressamblent pas les Alemans qui font une empainte, et, quant ilz voient qu'ilz ne puellent rompre ne entrer en leurs ennemis, ilz s'en retournent tout ? ung fais.




Froissart Jean quotes
Li rois d'Engleterre et li sien, qui s'en venoient tout singlant, regardent et voient devers l'Escluse si grant quantité de vaissiaus que des mas ce sambloient droitement uns bos.
Froissart Jean
Gautier, vous en irées ? chiaus de Calais, et dirés au chapitainne, monsigneur Jehan de Viane, que vous avés tant travilliet pour yaus, et ossi ont tout mi baron, que je me sui accordés ? grant dur ? ce que la plus grant grasce qu'il poront trouver ne avoir en moy, c'est que il se partent de le ville de Calais six des plus notables bourgeois, en purs les chiés et tous, deschaus, les hars ou col, les clés de le ville et dou chastiel en leurs mains. Et de chiaus je ferai ma volonté, et le demorant je prenderai ? merci.
Page 1 of 1


© 2009–2013Quotes Privacy Policy | Contact